آخر الأخبار

Comment accompagner un enfant précoce à l'école ?


L'école est souvent une véritable épreuve pour un enfant précoce. Ennui, agitation, difficultés à se concentrer, impression de ne pas être en phase avec les autres élèves... Ce petit pas comme les autres a besoin d'un suivi particulier. Décryptage de Chantal Duprey, psychothérapeute et psychanalyste pour enfants et adolescents.

La précocité d’un enfant est un atout si elle s’appuie sur un bon équilibre physique et affectif. Mais il faut savoir que précocité rime souvent avec fragilité émotionnelle et difficultés relationnelles, surtout à l'âge de la scolarisation. Heureusement, quelques pistes existent pour qu'un enfant précoce puisse bien vivre l'école. Explications.
Ecole et enfant précoce : une histoire de (dés)amour
Si ces capacités intellectuelles font rêver les parents, elles ne sont pas toujours bien utilisées par l’enfant, qui en vient même à les ressentir comme un fardeau. "L’enfant précoce ne s'épanouit pas à l’école car l’enseignement n’est pas adapté à ses capacités. Il en ressent un sentiment d’ennui, voire d’angoisse car il se sent différent des autres", explique Chantal Duprey, psychothérapeute. Résultat : malgré ses aptitudes intellectuelles, l'enfant précoce peut aisément baisser les bras à l'école, voire prendre du retard et complètement décrocher.
Enfant précoce : comment l'aider à bien vivre l'école ?
C'est aux parents de s'adapter aux besoins si particuliers d'un enfant précoce. Car s'il est "plus intelligent" que la moyenne, ce n'est pas pour autant qu'il ne rencontrera pas de difficultés à assimiler ce qui lui est enseigner. Et à l'experte de proposer trois pistes de réflexion :
1. Evitez de lui mettre la pression : Au-delà des normes et de la distinction entre enfants soi-disant « précoces » et « retardés », il est important reconnaître les enfants qui ont besoin d’un temps plus ou moins long que la « moyenne », pour comprendre et apprendre. Ce n’est qu’à ce prix que l’on pourra valoriser les innombrables potentiels de ces enfants tout en évitant pour tous, les risques de marginalisation et de décrochage scolaires. 
2. Privilégier le dialogue avec les enseignants : Faire sauter une classe ou choisir un enseignement adapté peut réconcilier un enfant précoce avec l’école. Premier réflexe à avoir après avoir observé les difficultés de votre enfant, prendre rendez-vous avec son instituteur afin de le sensibiliser à la situation de votre enfant et d'instaurer, autant que possible, un suivi personnalisé.
3. Nourrir, en parallèle de l'école, sa curiosité. "Il faut s'attacher à répondre à son niveau de questionnement parfois très élaboré, en lui offrant de multiples activités culturelles et sportives", rappelle la psychologue. Théâtre, ateliers créatifs, musique ou sports collectifs sont autant de pistes à creuser pour permettre à votre enfant de s'épanouir en-dehors de l'école et mieux vivre ainsi ses journées scolaires.


شارك الموضوع

مواضيع ذات صلة